Début

1er Conseil du numérique en santé : l’accompagnement des acteurs au cœur des préoccupations

Paris - Publié le vendredi 28 juin 2019 à 12 h 15 - n° 9093 Accompagnement des acteurs, interopérabilité, décloisonnement des secteurs sanitaire et social, co-construction et éthique font partie des sujets centraux abordés par les acteurs de l'écosystème au cours du premier Conseil du numérique en santé (CNS). Organisée le 27 juin 2019 à Paris, la réunion était animée par Dominique PonDominique PonDominique Pon et Laura LétourneauLaura LétourneauLaura Létourneau, en charge de la transformation numérique en santé, dans l’optique d’exposer les enjeux de la feuille de route stratégique mais aussi de débattre avec toutes les parties prenantes du rôle et des modalités de fonctionnement du CNS. Une centaine de personnes, essentiellement des représentants d’organisations (SnitemSyndicat national de l’Industrie des Technologies Médicales, France Assos SantéFrance Assos SantéFrance Assos Santé, Ordres, start-ups…), étaient présentes. Il est prévu que le conseil se réunisse une fois par semestre mais que le travail se poursuive tout au long de l’année par le biais « par exemple » de groupes de travail, a-t-il été évoqué.

Après avoir rappelé les grandes lignes de la feuille de route présentée en avril, structurée autour du concept d'État-plateforme, Dominique Pon et Laura Létourneau ont laissé la parole à l’auditoire. « L’objectif est de relancer le format de cette instance de concertation (le CNS étant la nouvelle version du Conseil stratégique du numérique en santé) avec l’ensemble des parties prenantes, explique Dominique Pon. Nous ne voulons pas nous calquer sur un modèle existant mais créer quelque chose de vivant, vous entendre réagir, questionner les mesures, débattre autour du fonds et avoir votre opinion sur ce que vous souhaitez que l’on fasse de ce conseil. »

Afin de faciliter l'échange entre les participants au conseil « nous sommes en train de réfléchir à des outils de concertation », indique Claire LenainClaire LenainClaire Lenain, directrice de l’offre de services et de la communication de l'Asip SantéAgence des Systèmes d’information partagés de Santé, précisant qu’une boîte aux lettres générique va être prochainement ouverte pour que les acteurs puissent transmettre leurs idées.
Une centaine d'acteur de l'écosystème de la santé ont assisté au 1er Conseil du numérique en santé. - © Cécile David - H&TI
Une centaine d'acteur de l'écosystème de la santé ont assisté au 1er Conseil du numérique en santé. - © Cécile David - H&TI

Parmi les principales propositions et idées énoncées :

  • la mise en place de groupes de travail « focus » sur chacune des mesures (26) de la feuille de route ;
  • contraindre les éditeurs à être interopérables au sein de l’Espace numérique de santé ;
  • évaluer les solutions proposées au sein de cet espace ;
  • décloisonner les secteurs sanitaire et social ;
  • transformer le digital en valeur ;
  • co-construire ce nouveau modèle : à ce propos le Catel pointe du doigt la difficulté d’une « contribution collective », d’une conjugaison des « intérêts particuliers » portés par chacun ;
  • accompagner les acteurs de l'écosystème dans cette transformation numérique : des étudiants ont mis en avant le fait que leurs pairs avaient une forte appétence pour le numérique mais qu’ils manquaient de formation sur le sujet.

« Nous souhaitons lancer un groupe autour de l'éthique »

« Nous souhaitons lancer un groupe autour de l'éthique parce que ce sujet fait partie de nos engagements », complète Dominique Pon, ajoutant qu’ils essaieront « de faire évoluer la gouvernance ».

« Notre obsession c’est d’avoir un thermomètre sur ce que les gens font sur le terrain. Le but c’est de faire remonter toutes les idées, commente Laura Létourneau. On compte sur vous pour être dans un état d’esprit constructif pour trouver des solutions tous ensemble, portés par une ambition commune. »

Les 5 grandes orientations de la feuille de route du numérique en santé

1. Renforcer la gouvernance du numérique en santé

1ère orientation - © D.R.

2. Intensifier la sécurité et l’interopérabilité du numérique en santé

2ième orientation - © D.R.

3. Accélérer le déploiement des services numériques socles

3ième orientation - © D.R.

4. Déployer au niveau national des plateformes numériques de santé

4ième orientation - © D.R.

5. Soutenir l’innovation et favoriser l’engagement des acteurs

5ième orientation - © D.R.

Lancement du tour de France de la e-santé en septembre

Au cours du conseil, l’Asip a dévoilé le calendrier du « tour de France la e-santé ». Annoncée par la ministre Agnès BuzynAgnès Buzyn en avril 2019 lors de la présentation de la feuille de route du numérique en santé, cette initiative vise à présenter la politique nationale en matière de e-santé, à débattre de sa mise en œuvre et à mobiliser les différents acteurs partout en France (professionnels, industriels, start-ups, représentants d’usagers, etc.).

Date des rencontres

Dates des rencontres - © D.R.

Déroulement des rencontres :

  • journée organisée par l'ARSARSAgence régionale de santé, avec l’appui de l’ANS :
    • les invitations commencent à être envoyées ;
  • un programme qui peut varier d’une région à l’autre, et qui reprend les principes suivants :
    • matin : plénière réunissant les acteurs nationaux, régionaux, locaux (et diffusion en live sreaming) ;
    • après-midi : rencontre d’acteurs locaux, choisis par l’ARS, témoignant de belles réussites en matière de e-santé.

Objectifs du tour de France de la e-santé :

  • présenter la stratégie e-santé nationale et son articulation avec les réalisations régionales ; en débattre avec les acteurs territoriaux ;
  • mettre en valeur les belles réussites e-santé dans les territoires ;
  • inviter les acteurs territoriaux à poursuivre leur engagement dans cet élan collectif ; faire des territoires les ambassadeurs du plan Ma Santé 2022.
Dominique Pon
Fiche n° 1065, créée le 21/09/16 à 14:50 - MàJ le 25/02/19 à 17:54

Dominique Pon



Parcours Depuis Jusqu'à
Ministère des Solidarités et de la Santé
Collaborateur ministre - responsable stratégique de la transformation numérique en santé Novembre 2018 Aujourd'hui
Novembre 2018 Aujourd'hui
Clinique Médipôle Garonne
Directeur général membre du directoire Janvier 2015 Aujourd'hui
Janvier 2015 Aujourd'hui
Cinique Pasteur, Toulouse
Directeur général Janvier 2011 Aujourd'hui
Janvier 2011 Aujourd'hui
Santé-Cîté, groupe coopératif français de cliniques indépendantes
Président Janvier 2016 à Décembre 2018
Janvier 2016 Décembre 2018
Ministère des Solidarités et de la Santé
Co-pilote du virage numérique de la stratégie de transformation du système de santé Avril 2018 à Septembre 2018
Avril 2018 Septembre 2018

Laura Létourneau
Fiche n° 3464, créée le 20/11/18 à 10:32 - MàJ le 23/04/19 à 09:24

Laura Létourneau



Parcours Depuis Jusqu'à
Ministère des Solidarités et de la Santé
Co-pilote du chantier numérique "Ma santé 2022" Novembre 2018 Aujourd'hui
Novembre 2018 Aujourd'hui
Autorité de régulation des communications électroniques et des postes
Cheffe de l'unité « open internet » Juin 2017 à Décembre 2018
Juin 2017 Décembre 2018
Autorité de régulation des communications électroniques et des postes
Conseillère au sein de l'unité « open internet » Août 2016 à Mai 2017
Août 2016 Mai 2017
Solvay
Directrice projet « biotechnologie » Novembre 2014 à Octobre 2015
Novembre 2014 Octobre 2015
SunPower
Analyste "business development and planning" Novembre 2013 à Octobre 2014
Novembre 2013 Octobre 2014
Unicancer
Conseillère Novembre 2012 à Juin 2013
Novembre 2012 Juin 2013

Co-signataire de l’ouvrage Ubérisons l’Etat ! Avant que d’autres ne s’en chargent, avec Clément Bertholet, éditions Armand Colin, préface de Xavier Niel.


Fin
loader mask
1