Début

PHW18 : Les patients favorables à l’IA en santé, mais en ignorent les applications réelles (Carenity)

Paris - Publié le jeudi 31 mai 2018 à 11 h 52 - n° 6582 A l’occasion de la Paris Healthcare Week, ce 31 mai 2018, un atelier intitulé « La place du numérique dans la prise en charge des patients : résultats d’une enquête réalisée auprès de 700 patients chroniques » a été organisé.

Health&Tech Intelligence vous rapporte les principales conclusions qui ont émergé de l'étude réalisée par la société CarenityCarenity, en partenariat avec Catel, et qui ont été présentées par Michael Chekroun, son président.

Le sondage visait à définir la manière dont les patients appréhendent les bénéfices apportés par les outils numériques en santé. Les résultats convergent en un point : les outils numériques et digitaux sont largement plébiscités par les patients atteints de pathologies chroniques. Les patients sont favorables à l’utilisation des applications mobiles en santé, ont recours aux outils digitaux et des réseaux sociaux et aimeraient bénéficier des avantages de la télémédecine et du dossier patient sous réserve d'être accompagnés.
© Carenity
© Carenity

Carenity, communauté en ligne de patients atteints de maladies chroniques

Fondée en 2011, Carenity est une entreprise spécialisée dans la création de communautés virtuelles de patients souffrant d’une maladie chronique et qui réalise des études liées à la santé. Son équipe se compose d’une vingtaine de collaborateurs basés en France et aux États-Unis. Communauté de patients en ligne, elle rassemble près de 300 000 patients et leurs proches en France, aux États-Unis, en Angleterre, en Espagne, en Allemagne et en Italie. La plateforme est accessible en plusieurs langues. Les patients s’y inscrivent gratuitement. Carenity travaille de manière croissante avec les associations de patients et d’usagers du système de santé.

Lutter contre l’atomisation des patients atteints de pathologies chroniques

Carenity facilite la mise en relation d’hommes et de femmes concernés par les mêmes maladies en mettant gratuitement à disposition un réseau social structuré en groupes d’amis, fil d’actualité, forums de discussion, messagerie privée, etc. L’objectif de cette plateforme est d’extraire le patient d’une situation de solitude face à la maladie. S’agissant du respect des données personnelles des patients, les utilisateurs s’inscrivent avec un pseudonyme et la plateforme respecte les règles en vigueur pour respecter confidentialité.

Mettre à disposition des patients des informations fiables sur leur maladie

Carenity est une source d’information continue sur l’actualité scientifique et les innovations médicales. Ses utilisateurs peuvent y trouver des articles, vidéos d’experts, interviews de médecins, témoignages de patients pour les aider à mieux « gérer » leur santé.

Contribuer au progrès de la médecine et à l’avancement de la recherche scientifique

Les patients sont invités à exprimer leurs besoins sur leur maladie ou leurs traitements pour qu’ils soient mieux compris par celles et ceux qui développeront demain de meilleurs produits de santé pour les patients. Carenity partage systématiquement les résultats de ses enquêtes avec les membres de sa communauté, dont les résultats sont par ailleurs mis en ligne sur le site de l’entreprise.

Des engagements permettant de faire « bouger les lignes »

Carenity a réalisé une étude auprès de patients atteints de sclérose en plaque en partenariat avec la Ligue française contre la sclérose en plaques, pour évaluer le risque à charge des patients en ALD.

Les résultats de l’enquête sont édifiants. Les patients concernés dépensent entre 1 et 1,5 SMIC par an pour leur traitement, l’amélioration de leur logement, etc. Les résultats, présentés à la ministre de la santé et aux parlementaires « ont permis de faire bouger les lignes », se félicite Michaël Chekroun.

Résultats de l'étude : quelle est la perception des patients quant aux services apportés par le numérique en santé ? 

Le sondage réalisé en partenariat avec Catel interrogeait les utilisateurs de la plateforme selon les axes suivants :

  • comment les innovations numériques peuvent-elles se transformer en usages et pratiques réels (notamment dans le cadre du suivi des maladies chroniques) ?
  • quelles sont les éventuelles résistances à l’utilisation des innovations numériques en santé et quelles en sont les causes ?

L’objectif était d'évaluer la perception des patients quant à l’usage du numérique dans le suivi de leur maladie, de proposer un état des lieux des outils existants et d'évaluer les attentes des patients en matière d’outils numériques.

Protocole et méthodologie de l'étude

Le questionnaire développé a été mis en ligne pendant 15 jours sur le site de l’entreprise. L’enquête a recueilli près de 700 réponses. L'âge moyen des répondants est 56 ans, avec une légère sur-représentation de femmes. On relève par ailleurs un nombre élevé de répondants atteints de diabètes, de fibromyalgie, de sclérose en plaques, spondylarthrite ankylosante. 

Les répondants plébiscitent l’usage des outils de la e-santé

Parmi les résultats marquants du sondage, ont été évoqués les éléments suivants : 

  • Sur la perception du digital en santé : 35 % des répondants estiment que le digital va faciliter l’accès aux soins tandis que 35 % considèrent qu’il s’agit d’une « révolution » de nature à enrichir la relation entre les patients et les médecins ; les innovations digitales sont majoritairement jugées innovantes et utiles aux patients car favorisant un meilleur suivi de leur traitement ; 
  • Sur les applications et apports de l’IA en santé : 60 % des sondés estiment avoir besoin d’informations supplémentaires sur l’intelligence artificielle, car ils en ignorent les applications directes au domaine de la santé ; 25 % des répondants estiment qu’il s’agit d’une piste d’innovation intéressante.
  • Sur l’usage du digital et des réseaux sociaux : 7/10 patients ont déjà utilisé un outil digital ; 1/2 a utilisé un système électronique de prise de rendez-médicale (comme DoctolibDoctolib). Les réseaux sociaux sont très utilisés des patients : les groupes fermés ou ouverts constitués (sur FacebookFacebook notamment) autour de pathologies sont nombreux et actifs.
  • Sur l’utilisation d’applications mobiles en santé : ce sont des services déjà adoptés par les patients. Les sondés en apprécient la simplicité d’utilisation.
  • Sur les potentialités offertes par la télémédecine : 3/4 des patients se disent intéressés par un service de téléconsultation, s’il y a un accompagnement technique.
  • Sur l’usage du dossier médical partagé (DMP) : Le DMP est peu connu des sondés (52 % d’entre eux ignorent ce dont il s’agit), mais il représente tout de même une attente pour 1/4 des utilisateurs interrogés. En effet, en l'état, les malades disent devoir se répéter régulièrement lorsqu’ils s’adressent à différents professionnels et services de santé. Il leur arrive par ailleurs de perdre leurs documents et ils souhaiteraient disposer d’un dossier électronique partagé pour prévenir les risques de pertes et éviter les redondances.
  • Sur les attentes des patients quant aux nouvelles technologies et de la numérisation de leur parcours de soins : les sondés sont favorables à l’utilisation de leurs données au service la recherche médicale et clinique, pour accroître l’efficacité du système de santé et faciliter la prise de décision des médecins.
  • Sur l’association des patients au processus de décision médicale : 80 % des sondés se disent par ailleurs prêts à donner leur avis pour améliorer leur prise en charge ; 8 patient sur 10 sont prêts à partager leur expérience pour aider les autres patients à mieux vivre leur maladie. Les patients accepteraient d'être associés au processus d'élaboration de dispositifs techniques de prise en charge des malades chroniques.

Les résultats du sondage sont accessibles sur le site internet de l’entreprise Carenity, sous réserve d’une inscription (gratuite).

Carenity

Fiche n° 2653, créée le 31/05/18 à 04:21

Carenity

• Création : 2011
• Président-fondateur : Michael Chekroun
• Carenity est une plateforme destinée aux patients chroniques et aux aidants pour les aider à partager leur expérience de santé avec d’autres patients vivant avec la même maladie en vue de partager des informations, du soutien et de contribuer aux progrès de la médecine


  • Catégorie : Industrie
  • Effectif : De 10 à 49


Club des Acteurs de la TELésanté

Fiche n° 150, créée le 11/04/16 à 12:21 - MàJ le 19/07/16 à 09:30

Club des Acteurs de la TELésanté

■ Création en 1997
■ Dirigé par Pierre Traineau
■ Réseau national de compétences en télésanté
■ Le but est de contribuer autant que possible au développement et la promotion de la télésanté en France et dans le monde


  • Catégorie : Industrie
  • Effectif : Moins de 10
  • Zone(s) d'activité : France



Club des Acteurs de la TELésanté
Bâtiment Piren - Rue Henri Becquerel
56036 Vannes Cedex - FRANCE
Téléphone : 0297681403
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1