Début

H&T Summit (15/12) : comprendre les enjeux et les risques des innovations point of care (L. Rochaix)

Paris - Publié le vendredi 10 décembre 2021 à 18 h 01 - n° 13732 [ENTRETIEN] « La mise en place de ce type d’innovation (ici les innovations  »point of care« , c’est-à-dire au chevet du patient) modifie indéniablement l’organisation actuelle des soins et pose la question de sa valeur par rapport à l’existant. Il faut donc conditionner ce développement à une connaissance préalable de l’usage qui en sera fait, au bénéfice de qui. Comprendre les enjeux, le potentiel mais aussi les risques de l’adoption de PoCs, dans leur grande diversité, tant en termes de technologies que de populations-cible, est tout l’objectif de ce colloque. »

Dans un entretien exclusif accordé à Health & Tech Intelligence, Lise RochaixLise RochaixLise Rochaix*, présidente du comité scientifique du Health & Tech Summit 2021 (le 15 décembre 2021, en ligne) - centré sur les innovations « point of care » -, revient sur la définition des POCs et leurs potentiels impacts sur le modèle de soins. Elle détaille par ailleurs les temps forts du colloque, organisé par le think tank Health & TechHealth & Tech think tank, le Cercle des décideurs numérique et santé (Care InsightCare InsightCare Insight) : un programme ambitieux, avec l’intervention d'experts internationaux.

« La perspective inclusive ici adoptée permettra aux acteurs de l’innovation de considérer l’ensemble des marchés, tant des pays riches que des pays émergents, souligne Lise Rochaix. L’une des questions centrales que nous aborderons sera de savoir si certaines de ces innovations peuvent contribuer à réduire les disparités d’accès aux soins, quel que soit le niveau de développement du pays et si oui : Comment mettre en œuvre l’accompagnement nécessaire à leur développement raisonné ? »

* Lise Rochaix est professeur des universités en sciences économiques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris School of Economics, et titulaire de la chaire Hospinnomics.


📌 Les inscriptions au colloque sont encore ouvertes : inscription ici.
📌 L’ensemble du programme est disponible via ce lien.
Lise Rochaix - © D.R.
Lise Rochaix - © D.R.

Les innovations POC peuvent contribuer au virage ambulatoire

Vous êtes la présidente du comité scientifique du H&T Summit 2021, centré sur les innovations « Point of Care » : Pouvez-vous expliquer ce qu’est exactement le « point of care », selon la définition retenue par votre comité scientifique ? 

Lise Rochaix : Le think tank Health & Tech a consacré une partie de ses travaux cette année à la définition des PoC, travaux, qui seront synthétisés dans la première table ronde et sur lesquels le comité scientifique a pu s’appuyer pour établir le programme de la conférence.

La définition retenue est la suivante :

« Il s’agit d’une offre de santé innovante pour les patients et accompagnants parce qu’elle engendre une contraction dans trois dimensions des services apportés aux patients lors de leur parcours de santé :

  • contraction du temps  : réduction des délais entre la prise en compte d’une situation clinique, le diagnostic et le traitement ;
  • contraction de la géographie  : réalisation de services de santé dans le lieu de vie du patient ou le plus près possible de son lieu de vie ;
  • contraction de la diversité des intervenants  : réduction du nombre de professionnels intervenant auprès du patient. »

En quoi ces innovations pourraient-elles transformer le modèle de soins ?

Ces innovations peuvent, par exemple, faciliter l’accès aux soins dans certains pays ou zones géographiques à faible densité médicale ou encore contribuer au virage ambulatoire, de l’hôpital vers les soins primaires, voire le domicile, pour des pays comme la France. Sous réserve qu’elles soient introduites de manière raisonnée et consensuelle, tant du point de vue des patients que des professionnels de santé, elles pourront être source d’efficience ou d’équité.

Objectif du colloque : comprendre les enjeux, le potentiel et les risques de l’adoption de PoCs

En avril, le Cnom a dénoncé l’installation de cabines de téléconsultation chez Monoprix et plus récemment, la CSMF a lancé une grève contre l’installation d’une borne Medadom dans l’Indre : Comment expliquez-vous cette défiance de la part de certains acteurs vis-à-vis du point of care ?

Depuis la révolution industrielle, le remplacement de l’humain par la machine suscite de légitimes inquiétudes. Dans le domaine de la santé, ces interrogations sont encore plus marquées, du fait de l’asymétrie d’information entre patient et soignant et la déontologie des professionnels de santé constitue le principal garant de la qualité et de la pertinence des soins. La mise en place de ce type d’innovation modifie indéniablement l’organisation actuelle des soins et pose la question de sa valeur par rapport à l’existant.

Il faut donc conditionner ce développement à une connaissance préalable de l’usage qui en sera fait, au bénéfice de qui. Comprendre les enjeux, le potentiel mais aussi les risques de l’adoption de PoCs, dans leur grande diversité, tant en termes de technologies que de populations-cible, est tout l’objectif de ce colloque.

Concernant l’enjeu relatif aux cabines de téléconsultation déployées dans des magasins grands publics, deux questions se posent : Comment se positionner face à une innovation disruptive dans ses acteurs et son organisation, mais qui apporte une réponse d’accès aux soins dans des territoires désertés par les professionnels de santé, tout en s’assurant de garantir la qualité des prises en charge, le maintien du parcours de soins, et les tentatives d’organisation de la prise en charge des soins, ce qui est un des motifs de contestation du Cnom.

Je pense que c’est une des thématiques posées par les POCs, même si dans la plupart des cas, l’innovation est portée par des acteurs classiques du système de soins.

Le programme du H&T Summit est ambitieux, avec des speakers internationaux de renom : Dans quelle optique avez-vous construit ce programme (vision) ? Quels sont les objectifs (Que va-t-on apprendre pendant ce sommet et à quels types d’acteurs s’adresse-t-il ?) ? 

Pour apprécier la valeur potentielle des PoCs, rien de tel que ce tour d’horizon international, avec des représentants d’instances publiques et privées de plusieurs pays de niveaux de richesse et de continents différents. Ce partage de connaissance, d’expérience et d’interrogations permettra d’asseoir notre appréciation sur des données plus robustes. La perspective inclusive ici adoptée permettra aux acteurs de l’innovation de considérer l’ensemble des marchés, tant des pays riches que des pays émergents.

L’une des questions centrales que nous aborderons sera de savoir si certaines de ces innovations peuvent contribuer à réduire les disparités d’accès aux soins, quel que soit le niveau de développement du pays et si oui : Comment mettre en œuvre l’accompagnement nécessaire à leur développement raisonné ?

L’événement sera rythmé par 4 panels et 3 keynote speeches : Quels seront les grands temps forts de cette journée ?

Avec les membres du conseil scientifique, nous avons élaboré un programme qui permet de construire pas à pas, au fil des quatre tables rondes, une connaissance partagée de ces innovations, tout en les rythmant par trois interventions invitées.

Chacun de ces temps a donc son importance… Pourquoi choisir ?

H&T Summit - © Care Insight

Fin
loader mask
1