Début

Données et cloud à l’agenda de la transformation numérique du secteur public en 2021

Paris - Publié le vendredi 5 mars 2021 à 17 h 30 - n° 12380 «  Les données, le cloud [et] le futur du numérique public » sont les nouveaux projets phares de l'agenda de transformation numérique de l’État pour 2021-2022, exposés par la ministre chargée de la Transformation publique Amélie de MontchalinAmélie de MontchalinAmélie de Montchalin lors d’une conférence de presse organisée le 4 mars 2021. Une série d’échéances est présentée dans le dossier de presse daté du même jour, intitulé « 400 jours pour accélérer la transformation numérique de l’État ».

L’exécutif prévoit d’« ouvrir les données pour mieux piloter les politiques publiques  », avec « plus de transparence », de sorte que :
une feuille de route devra être fournie par chaque ministère sur « la gouvernance, l’ouverture et la valorisation de ses données » en septembre 2021 ;
11 nouvelles politiques publiques intégreront le baromètre des résultats de l’action publique en avril 2021 ;
60 jeux de données et codes sources seront ouverts en 2021.

Une nouvelle stratégie « cloud » sera présentée en mars 2021 avec les objectifs suivants :

• mobiliser les meilleures solutions numériques ;
• protéger les données et assurer la sécurité informatique ;
• garantir notre souveraineté numérique et assurer notre autonomie de décision ;
• contribuer au développement de la filière numérique européenne.

Le plan pour un gouvernement ouvert sera élaboré fin 2021


Enfin, pour « construire des scénarios sur le futur du numérique public en 2030  », le ministère prévoit :
• de « mobiliser des méthodes de prospective rigoureuses » ;
• et d’« associer très largement des experts de toutes les disciplines  : philosophes, sociologues, scientifiques, etc., ainsi que la société civile. 

L’élaboration du « plan d’action de la France pour un gouvernement ouvert pour 2021-2023  » interviendrait à l’automne 2021. La présidence française de l’Union européenne, qui débutera en janvier 2022, devrait être l’occasion :
• de « promouvoir la vision française de l’ouverture des données publiques » ;
• et de « favoriser le partage de solutions numériques entre États membres ».
© Ministère de la Transformation et de la Fonction publiques
© Ministère de la Transformation et de la Fonction publiques
Amélie de Montchalin
Fiche n° 4452, créée le 20/07/20 à 10:48 - MàJ le 20/07/20 à 11:05

Amélie de Montchalin



Parcours Depuis Jusqu'à
Gouvernement Français
Ministre de la transformation et de la fonction publiques Juillet 2020 Aujourd'hui
Juillet 2020 Aujourd'hui
Gouvernement Français
secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes Avril 2019 à Juillet 2020
Avril 2019 Juillet 2020
Assemblée Nationale
Députée LREM de l'Essonne Juin 2017 à Avril 2019
Juin 2017 Avril 2019

Fin
loader mask
1