Début

AAP « les enseignements de la crise Covid » : 2 des projets centrés sur les pratiques innovantes (CNSA)

Paris - Publié le vendredi 25 septembre 2020 à 12 h 41 - n° 11535 « Tirer les enseignements de la crise Covid-19 pour améliorer l’accompagnement des personnes âgées ou en situation de handicap afin de soutenir des études réalisant un retour d’expérience de la période de crise ainsi que des initiatives conçues ou activées dans l’urgence nécessitant une consolidation dans une perspective de pérennisation » : tel est l’objectif de l'appel à projets (AAP) lancé en mai 2020 par la CNSACaisse nationale de solidarité pour l’autonomie. Cet AAP se décline en 2 sessions de sélection : une première réalisée au cours de l'été, et désormais conclue, et une seconde à venir dans le courant de l’automne. 

Dans le cadre de la première session de cet appel, 12 projets d'étude ou d’expérimentation ont été sélectionnés, sur un total de 198 candidatures déposées, indique la Caisse dans un communiqué publié le 25 septembre.

Les initiatives retenues sont centrées :
• sur l’adaptation des ESMSESMSÉtablissement ou service social ou médico-social et des habitats inclusifs dans la crise et sur les territoires : 4 projets ;
• sur le vécu des personnes concernées, en premier lieu les personnes âgées et en situation de handicap, et leur participation au retour d’expérience de la crise : 4 projets ;
• sur l’identification, la diffusion et l’essaimage des innovations nées de la crise : 2 projets ;
• sur la mobilisation des professionnels et des bénévoles : 2 projets.

L’identification d’innovations parmi l’objectif de plusieurs projets


L’innovation, et notamment la mise en lumière de nouvelles expérimentations et pratiques innovantes dans le secteur, est au cœur de plusieurs des projets lauréats. 2 démarches « d’identification, de diffusion et d’essaimage des innovations nées de la crise » ont ainsi été sélectionnées par la CNSA :

celle du Gérond’If : en partenariat avec Dialog Health (qui organise et conçoit des missions d'étude à l'étranger pour les professionnels de santé), le gérontopôle d'Île-de-France envisage de sélectionner 10 expériences innovantes développées par des établissements et services médico-sociaux pour personnes âgées dans le but de maintenir le lien social, la communication, les loisirs et la participation citoyenne pendant la crise Covid-19, en France et dans le monde : l’objectif est de partager les caractéristiques organisationnelles et économiques au cours d’une présentation digitale (les eJourneys) ;

celle de la Fondation OVE, spécialisée dans l’accompagnement des enfants, des adolescents, des adultes et personnes âgées, handicapées ou non : en partenariat avec 9 autres acteurs du champ du handicap (LadaptLadaptAssociation pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées, l'AlefpaAlefpaAssociation laïque pour l'éducation, la formation, la prévention et l’autonomie, la Fédération générale des PEP (FGEPFGPEPFédération générale des pupilles de l’enseignement public), Fondation Anais, la Croix-Rouge françaiseCroix-Rouge françaiseCroix-Rouge française, le groupe SOSGroupe SOS SantéGroupe SOS Santé, la Fondation des Amis de l’atelier, Groupe UgecamGroupe UGECAMGroupe UGECAM et le GapasGapasGroupement des associations partenaires d’action sociale) et l’association Signe des Sens (laboratoire d’innovation sociale et pédagogique qui défend une société inclusive pour tous), elle souhaite mener une étude afin d’identifier les pratiques innovantes dans les structures de ces organismes et réaliser un travail de modélisation et d’essaimage des 2 innovations les plus pertinentes parmi celles recensées.

La durée des projets retenus varie entre 6 et 21 mois. Le soutien de la CNSA à ces initiatives s'élève à plus de 1 300 000 euros au total.

L’ensemble des résultats des projets (AAP 1 et 2) « sera valorisé dans le cadre d’un futur temps de restitution et de capitalisation », indique la Caisse.
2 démarches d'identification et de diffusion des innovations nées de la crise ont été retenues. - © D.R.
2 démarches d'identification et de diffusion des innovations nées de la crise ont été retenues. - © D.R.

« La crise a mis en lumière des facteurs de résilience et un fort potentiel d’innovation des organisations et des personnes sur les territoires »

« La crise Covid-19 a particulièrement affecté le secteur du soutien à l’autonomie des personnes âgées ou en situation de handicap et bouleversé le quotidien des personnes elles-mêmes et leurs proches, relève la CNSA (communiqué). Elle a également mis en lumière des facteurs de résilience et un fort potentiel d’innovation des organisations et des personnes sur les territoires. En apportant son soutien aux 12 lauréats de la première session de l’appel à projets  »Tirer les enseignements de la crise Covid-19« , la CNSA a souhaité mettre en lumière ces initiatives et poursuivre la dynamique de transformation engagée dans le secteur. »

Les 10 autres projets retenus par la CNSA :

Présentation
  • -1/5

    4 retours d’expérience relatifs à l’adaptation à la crise des ESMS et des habitats inclusifs

    • La Société française de gériatrie et de gérontologie, en partenariat avec le Collège national des enseignants en gériatrie et le Collège national des professeurs en gériatrie, exploitera les données d’une enquête lancée pendant la crise auprès d'EhpadEhpadEtablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantess (Encopad) afin de mieux comprendre l’organisation de ces structures en temps de crise et le vécu des soignants et des résidents. 
    • L’association Humanitude évaluation et milieu de vie mènera une étude qualitative auprès de deux établissements labellisés Humanitude pour étudier les effets de ce label sur la capacité des structures à appréhender une crise.
      (la suite slide suivante)
  • -2/5

    -

    • L’Union nationale des associations d’aide à domicile en milieu rural ADMR conduira une étude dans l’objectif d'étudier l’impact de la crise sanitaire sur les personnes accompagnées, les aidants, les salariés et les services d’aides à domicile, mais aussi d’identifier les initiatives pertinentes développées dans ce secteur afin de proposer des axes de transformation et d’amélioration de cet écosystème.
    • Le bureau d'études ÉmiCité réalisera une étude afin de produire des recommandations sur la gestion de crise au sein de structures dites d’habitat inclusif.
  • -3/5

    4 retours d’expérience de nature participative, ancrés dans le vécu de la crise des personnes et dans des territoires

    • L’association Old’Up a conduit pendant le confinement une enquête auprès de 5 000 personnes âgées sur leur vécu de la crise. Suite à cette première enquête, elle mènera une étude qualitative pour approfondir les connaissances sur le vécu de la crise et donner la parole aux personnes concernées sur la base de ces travaux.
    • L’association Carton plein va effectuer un projet basé sur la méthodologie design afin d’explorer, à partir de 5 territoires caractéristiques de zones urbaines denses ou au contraire très rurales, les formes de résilience et des leviers dans les politiques locales permettant de lutter contre l’isolement des personnes âgées.
      (la suite slide suivante)
  • -4/5

    -

    • Les petits frères des pauvres, en collaboration avec le Cercle vulnérabilités et société, vont poursuivre une enquête initiée pendant la crise sur les conséquences de cette dernière en termes d’isolement des personnes âgées et sur l’impact des dispositifs mis en place sur cette problématique.
    • L’Association des directeurs au service des personnes âgées va conduire une démarche participative visant à un retour d’expérience des résidents d’Ehpads sur la crise, associée à une prospective sur l’avenir de l’accompagnement en établissement et à domicile.
  • -5/5

    2 projets d’expérimentation et d'étude sur la mobilisation du personnel et des bénévoles

    • L’association Makesense a lancé durant la crise un programme de formation de citoyens bénévoles, baptisé « Réaction aîné.e.s », pour agir auprès de personnes âgées en situation d’isolement pendant la période de confinement, à domicile ou en établissements médico-sociaux. Le projet a pour but de lever les freins à l’engagement identifié dans cette première phase du programme par la formation de nouveaux bénévoles et la réalisation d’une évaluation du dispositif.
    • La Caisse centrale d’activités sociales (CCAS) de Grenoble mènera une étude sur les redéploiements de professionnels, la mobilisation de bénévoles et les nouvelles modalités d’organisation qui ont eu cours durant la crise sanitaire au niveau de son territoire, en mobilisant l’ensemble des parties prenantes, dans l’objectif de produire des recommandations et un plan d’action visant à mieux préparer et anticiper une crise.

Des projets aux angles et méthodologies variés, portés par des acteurs issus de différentes organisations

Les projets retenus abordent la situation de crise dans le secteur de l’autonomie des personnes âgées et handicapées à travers divers angles et méthodologies : enquêtes qualitatives, quantitatives, démarches participatives, design social…, souligne la CNSA. « La diversité des approches tient également à la diversité des acteurs », note-t-elle : organismes gestionnaires, cabinet d'études et sociétés savantes, « induisant une diversité des terrains d'études », relève-t-elle.

Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie
Fiche n° 671, créée le 20/06/16 à 10:30

Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie

Créée en mai 2005, la CNSA a plusieurs missions :
• financer les aides en faveur des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes handicapées
• garantir l’égalité de traitement sur tout le territoire et pour l’ensemble des handicaps et des situations de perte d’autonomie
• assurer une mission d’information et d’animation de réseau, d’information des personnes âgées, des personnes handicapées et de leurs familles
• assurer un rôle d’expertise et de recherche sur les questions liées à l’accès à l’autonomie.
La CNSA perçoit notamment une contribution de 0,3 % de la masse salariale des employeurs publics et privés à l’occasion de la journée de solidarité.


  • Catégorie : Acteurs publics


Fin
loader mask
1